Adversaire du Cercle en Coupe, Rebecq évoluait en P3 il y a 10 ans

Adversaire du Cercle en Coupe, Rebecq évoluait en P3 il y a 10 ans

Sébastien Sterpigny  – Publié le mardi 24 septembre 2019

Emmenée par son président Thierry Demolie, la RUS Rebecquoise s’est fait une place à l’échelon national.

Il y a dix ans, la RUS Rebecquoise, ce petit club de l’ouest du Brabant wallon, évoluait encore en troisième provinciale. L’arrivée de Thierry Demolie à la présidence du club a changé la destinée du cercle brabançon. Rebecq s’est alors mis à gravir les échelons les uns après les autres pour aujourd’hui évoluer en D2 amateurs et disputer ce mardi un 1/16e de finale de Coupe de Belgique historique face au Cercle Bruges.

Ce moment, c’est tout un club qui s’apprête à le vivre intensément. « Affronter une formation de D1 dans un match officiel, c’est quelque chose d’historique pour notre club« , avance Thierry Demolie, le président de Rebecq.

Ce 1/16e de finale, c’est l’occasion de mettre en lumière ce petit club de village qui est parvenu à se hisser à l’échelon national. Faire passer son club de la P3 à la D2 amateurs en l’espace d’une décennie, c’est une fierté pour Thierry Demolie et son équipe. « Quand je suis arrivé à Rebecq, mon objectif était d’emmener le club en première provinciale, qui était à l’époque d’un bon niveau. Le football belge a ensuite connu quelques réformes avec la scission entre clubs francophones et néerlandophones, ce qui nous a permis d’accéder à la D3 amateurs et puis à la D2 amateurs. Nous avons réalisé un beau parcours lors de cette décennie écoulée et nous pouvons en être fiers. »

Reste à savoir si cette ascension pourrait se poursuivre pour, un jour, voir R e becq accéder à la D1 amateurs ? « Malheureusement, pour un club comme Rebecq, les possibilités d’aller plus haut sont réduites. Quand on voit les budgets et les armadas qui évoluent à l’échelon supérieur, je sais que nous n’avons pas notre place en D1 amateurs. Aujourd’hui, je dirais que la maison est construite et que nous devons l’entretenir. »

Dans cette optique, le match au Cercle représente une belle cerise sur le gâteau pour les Rebecquois. Avant un éventuel exploit au Jan Breydel ? « Nous avons 5 % de chances de réaliser l’exploit . Mais restons raisonnables, nous ne sommes que des amateurs. Nous allons affronter des professionnels, ce qui ne sera pas évident pour nous qui sommes employés, ouvriers, facteurs… »

Le noyau: Lahaye, De Reymaeker, Leemans, Niangbo, Kaminiaris, Chalal, Mucci, Wallaert, D. Ngiamba, Poto Mees, Pajaziti, Piret, Meerpoel, Herbecq, Delsanne, Rosy.