D2 amateurs : Miguel Mendez, capitaine d’un soir à Rebecq

D2 amateurs : Miguel Mendez, capitaine d’un soir à Rebecq

 Jean-François Delisse Publié le mardi 13 novembre 2018 – Article DHNET.be

Le défenseur a bien tenu la boutique dans une défense complètement remaniée.


Privé, face à l’Olympic, de plusieurs défenseurs dont ses deux arrières centraux, Frédéric Stilmant n’avait eu que quelques jours pour composer une défense inédite à trois éléments au sein de laquelle Miguel Mendez (33 ans) occupait le poste le plus axial.« Un choix motivé par le fait que Miguel, s’il peut aussi dépanner à gauche comme à droite, était le plus expérimenté des trois joueurs encore à ma disposition. N’oubliez pas qu’il a été formé à Anderlecht. Il dégage naturellement beaucoup de calme et possède une excellente lecture du jeu. Quand je l’ai informé de mon choix, il m’a d’abord regardé bizarrement, puis il a accepté sans sourciller. C’est un super gars, qui va toujours faire ce que vous lui demandez le mieux possible et sans râler », explique le T1 rebecquois au sujet du joueur.Miguel , qui avait aussi hérité du brassard de capitaine pour l’occasion, a été à la hauteur. Et ce, malgré un contexte très tendu sur la pelouse.

« Ce match, c’était la guerre », explique-t-il avec un peu de recul. « Il y avait beaucoup de duels et d’engagement. Nous avons bien tenu la baraque derrière, malgré le peu de temps que nous avions eu pour nous exercer ensemble. Vu les nombreux absents, ce point n’est pas un mauvais résultat, même si c’est dommage d’avoir dû concéder ce but égalisateur. Mais sur cette phase, si le ballon a été mal dégagé par un coéquipier, c’était compliqué aussi, car il y avait tellement d’intensité et cela allait tellement vite à ce moment-là. Après, nous avons encore eu les occasions pour empocher les trois points. C’est dommage, mais je le répète, ce résultat n’est pas mauvais vu les circonstances. »

Après cet intermède, Miguel espère garder du temps de jeu, peu importe la place qu’il occupera. « Mais je ne suis pas un défenseur central de formation et je ne me vois donc pas continuer à ce poste, car ce n’est pas là que je suis le plus à l’aise », précise-t-il encore.