Stilmant : « Devenir un club de nationale dans la durée »

Stilmant : « Devenir un club de nationale dans la durée »
Sébastien Ferrante

  Publié le lundi 15 juillet 2019

Le directeur sportif et l’entraîneur se sont confiés sur la saison à venir le jour de la reprise des joueurs.Ils étaient une quinzaine à défiler sourire au bec avant de rejoindre les vestiaires, puis les terrains pour les traditionnels tests physiques de reprise.

Les joueurs de la RUS Rebecquoise se sont démenés pour terminer tant bien que mal le test du ‘bip’, histoire de situer leur forme du moment. « Ils ont un programme à suivre depuis le 1er juin. L’idéal est qu’ils soient directement dans le coup pour reprendre sans encombre les entraînements ballon. On ne veut pas accumuler du retard dans la préparation », expliquait Mathieu Denis, préparateur physique.

Les yeux affûtés de Matthew Verhaeren (directeur sportif) et le coach Frédéric Stilmant scrutaient le nouveau noyau 2019-2020. Celui qui est censé amener les Brabançons wallons vers le top 5. C’est en tout cas une volonté du club de figurer en haut de tableau, et, pourquoi pas, se hisser dans les playoffs pour la montée.

Le mercato n’est pas encore clôturé mais le binôme semble satisfait de celui-ci. « C’était une volonté du président qu’on travaille main dans la main pour renforcer l’effectif. Nous avons été chercher des joueurs avec une bonne mentalité et qui ont envie de réussir comme nous. Si je regarde objectivement, j’ai l’impression que notre mission est atteinte. Nous avons gardé l’ossature principale de l’équipe tout en respectant le budget prévu pour les transferts entrants » , expliquait Matthew Verhaeren dans un premier temps.

Renforcer le noyau n’était pas le seul objectif du club. Si la RUS Rebecquoise se veut compétitive pour l’année à venir, cela passera également par l’organigramme interne. « Nous accordons énormément d’importance à la situation générale de Rebecq. Pour cela, il faut se professionnaliser dans chaque domaine. C’est le chemin à suivre pour devenir un club de nationale dans la durée », avançait l’entraîneur principal.

Grâce à sa gestion efficace et aux (bons) derniers résultats sportifs, le club a gagné le respect de ses opposants. Une aubaine pour ce petit club familial qui espère poursuivre son petit bonhomme de chemin. « Nous avons bouclé les dates de nos amicaux avant la fin de la saison dernière sans que nous n’ayons à passer de coups de fil. Cela prouve que les autres formations respectent Rebecq. Nous voulons faire en sorte que le club soit inscrit dans la tête des gens. Que chaque adversaire ait peur de se rendre ici. Cette nouvelle saison s’annonce compliquée mais c’est à nous de bien entamer le championnat pour ne pas voir nos objectifs de haut de classement revus à la baisse  » , concluaient les deux hommes forts de Rebecq.